NOTRE ASSOCIATION

 

         

 

Nos entraînements

Nos entraînements se déroulent tous les dimanches, à partir de mi-avril jusque fin octobre.

Seuls les chiens autorisés au travail à l'eau et inscrits à un Livre d'Origine

sont autorisés par adhérer à notre association.

 

 

Les entraînements se déroulent, soit le matin de 10h à 13h en eau douce au lac du Puythouck à Grande-Synthe (59), base nautique

Coordonnées GPS :

N 50° 59. 910'

E 2° 16. 456'

soit de 10 h à 13 h ou de 15h à 18h en mer à la digue du Break entre l'écluse des Deux Dunes

et l'écluse Charles de Gaulle à Mardyck (59).

Coordonnées GPS :

N 51.055768

E  2.327541

Pour plus de précisions, voir le calendrier ci-dessous

 

 

Calendrier 2016

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez nous rencontrer lors d'un entraînement car certains peuvent être annulés, reportés ou remplacés, merci.

 

Cliquez pour agrandir

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à nous contacter !

 

Les épreuves

(Seuls les chiens inscrits au LOF peuvent passer ces degrés)

Premier degré (en mer, lac ou rivière)

Assouplissement : le conducteur présentera son chien au juge. La qualité de la présentation (obéissance, calme) sera appréciée et noté par le  juge. Le chien devra alors exécuter une marche en laisse à main gauche sur une distance de 20 m aller, faire demi-tour à droite et revenir vers le juge. (20 points).

Natation : elle se fera sur une distance de 200 m environ (environ 10 minutes de nage), le chien embarque avec son conducteur sur le canot, le chien doit sauter à l'eau. Si le chien ne saute dans un délai d'une minute, le conducteur l'aidera. Le canot revient vers la rive, le chien doit nager calmement et regagner la rive. Le conducteur est autorisé à l'encourager de la voix et du geste. Seule la capacité du chien à nager 200 m sera évaluée. Le chien ne doit ni s'affoler ni montrer de fatigue excessive. (20 points).

Apportable lancé depuis la rive (Départ de la rive) : le chien se  tient près de son conducteur au bord de l'eau. L'apportable est lancé par son conducteur ou par une tierce personne à la demande du juge, à une quinzaine de mètre minimum. Le chien doit partir aussitôt, nager jusqu'à l'objet, le saisir  et  le rapporter directement vers son conducteur. (20 points).

Apportable lancé de puis le canot (Départ de la rive) : le chien se  tient près de son conducteur au bord de l'eau. L'apportable est lancé d'un canot situé à 25 m environ de la rive. Le chien doit partir aussitôt, nager jusqu'à l'objet, le saisir et le rapporter directement vers son conducteur. (20 points).

Pour ces deux derniers exercices, il est toléré que le chien lâche l'apportable dès qu'il a pied et trois essais sont autorisés.

Impression générale :  (20 points).

Seuls les qualificatifs Excellent, Très bon et Bon donneront lieu à l'obtention du premier degré.

 

Deuxième  degré (en mer, lac ou rivière)

Le deuxième degré est accessible à partir de 15 mois aux chiens titulaires du premier degré.

Répartition des points : les épreuves du 2ème degré sont notées sur 100 point répartis ainsi :

Assouplissement : le conducteur présentera son chien au juge. La qualité de la présentation (obéissance, calme) sera appréciée et noté par le  juge. Le chien devra alors exécuter une marche en laisse à main gauche sur une distance de 20 m. Au commandement du conducteur il effectuera Halte -Assis- Debout, Demi-tour par la droite et marche retour de 20 m. Au commandement du conducteur, il effectuera Halte-Couché.  (20 points).

Natation (éventuellement collective) : elle se fera sur une distance de 500 m environ (environ 15 minutes de nage), le chien embarque avec son conducteur sur le canot. Le canot effectue une distance de 300 m et stoppe. Sur ordre du conducteur, le chien doit sauter à l'eau. Si le chien ne saute dans un délai d'une minute, le conducteur l'aidera. Le chien doit nager calmement et suivre le canot. Arrivé à la hauteur de la bouée des 400 m, le canot fait demi-tour et revient vers le rivage, le chien doit effectuer le même demi-tour toujours en suivant le canot et revenir ainsi jusqu'au rivage. Le saut, la qualité de la nage et le suivi du canot seront évalués pour la notation. (20 points).

Rapport d'un mannequin (départ de la rive) : le chien se  tient près de son conducteur au bord de l'eau. Un canot embarque un mannequin et effectue une distance de 30 m environ. Le canot stoppe et le mannequin est lancé à l'eau. Sur ordre du conducteur, le chien doit partir aussitôt, nager vers le mannequin, le prendre dans dans la gueule par le bras ou le poignet  et le rapporter directement vers son conducteur. Le canot s'éloigne et attend la fin de l'exercice pour revenir à la berge. (20 points).

Rapport d'un nageur en difficulté (départ de la rive) : le chien se  tient près de son conducteur au bord de l'eau. Un canot embarque un plongeur et effectue une distance de 30 m environ de la rive. Le plongeur tombe à l'eau,simule alors l'affolement et faits de grands gestes dans l'eau mais n'appelle pas le chien par son nom.  A l'initiative du chien ou sur ordre du conducteur, le chien doit partir, nager jusqu'au plongeur qui s'accroche au harnais dont est équipé le chien, nager vers la rive et le ramener directement vers son conducteur. (20 points).

Pour l'exercice du rapport du mannequin, il est toléré que le chien le lâche dès qu'il a pied et trois essais sont autorisés pour les deux derniers exercices.

Impression générale : (20 points).

Seuls les qualificatifs Excellent, Très bon et Bon donneront lieu à l'obtention du deuxième degré.

Troisième degré (en mer, lac ou rivière)


Le 3ème degré est accessible à partir de 18 mois aux chiens titulaires du second degré.
Le troisième degré ne comporte pas d'épreuve de natation. Il est cependant indispensable que le chien ait subi l'entraînement nécessaire à l'endurance car ce degré représente la dernière étape avant le Brevet de Sauvetage en Mer. Le troisième degré comporte 5 épreuves  : assouplissement à terre , rapport d'un nageur inanimé,rapport de deux nageurs, rapport d'un canot en difficulté, apport d'un apportable.

Assouplissement : le conducteur effectue une marche de 20 m, le chien à main gauche sans laisse puis demi-tour à droite et retour. Au bout de 10 m sur l'ordre du conducteur le chien effectue : halte - assis - pas bouger. Le conducteur revient seul vers le juge. Le chien reste au "pas bouger".
Au rappel du conducteur le chien le rejoint et se replace assis à main gauche. (20 points).

Rapport d'un nageur inanimé (départ du canot) : le chien et son conducteur embarquent sur un canot avec un plongeur. Le canot effectue 50 m environ, le plongeur tombe à l'eau. Le canot effectue encore 20m vers le large et stoppe. A l'initiative du chien ou sur ordre du conducteur, le chien plonge et nage vers le "noyé". Il lui prend le bras ou le poignet dans la gueule et le ramène au canot. Plongeur et chien seront remontés a bord. (20 points).

Rapport de deux nageurs (départ de la rive) : le chien se tient près de son conducteur au bord de l'eau. Un canot embarque 2 plongeurs et effectue 50 m environ, il largue un plongeur "noyé" et s'éloigne de 20 m environ, parallèlement à la rive il largue un second plongeur (sauveteur) et s'éloigne rapidement parallèlement à la rive. Le "sauveteur" nage aussitôt vers le "noyé" et sollicite le chien. Celui-ci part alors et nage vers les 2 hommes. Le "sauveteur" qui tient le "noyé" s'agrippe aux  anneaux du harnais, le chien doit ramener les 2 plongeurs jusqu'à la rive. Le conducteur peut se déplacer sur la rive et diriger son chien de la voix et du geste. (20 points).


Rapport d'un canot en difficulté (départ du canot) : le chien et le conducteur embarque sur le canot avec 4 personnes. Le canot effectue environ 50m et stoppe (moteur arrêté). Sur ordre du conducteur le chien saute. Le conducteur donne alors une extrémité d'un cordage au chien qui le prend dans la gueule. Il doit ramener le canot jusqu'au rivage. Le chien peut se servir des courants qui lui faciliteront la tache et arriver ainsi en dehors de l'aire de départ, il n'y a pas de pénalité. (20 points).


Apport d'un apportable (départ de la rive) : le chien se tient près de son conducteur au bord de l'eau. Un plongeur embarque sur un canot qui effectue 30m environ et stoppe, le conducteur donne l'apportable au chien qui le prend dans sa gueule. Sur ordre du conducteur le chien doit partir aussitôt et porter l'apportable en nageant jusqu'au canot. Le plongeur prend l'objet, le chien est alors remonté sur la canot. (20 points).

Il est toléré pour les exercices de rapport à terre que le chien lâche dès qu'il a pied.

En ce qui concerne les quatres dernières épreuves, deux essais seront attribués. Seuls les qualificatifs Excellent, Très bon et Bon  donneront lieu à l'obtention du 3ème Degré
Le qualificatif Excellent sera exigé pour pouvoir accéder aux épreuves du Brevet de Sauvetage

 

Brevet de Sauvetage en Mer


Il est accessible à partir de 24 mois. Le Brevet de Sauvetage en Mer est la consécration de la "phase d'apprentissage" que constituent les 1er, 2ème et 3ème Degrés. Seul un chien ayant reçu un entraînement sérieux et fréquent durant plusieurs mois pourra prétendre au Brevet de Sauvetage en Mer. Le Brevet de Sauvetage en Mer comporte 5 épreuves : nage d'endurance, deux épreuves de rapport, deux épreuves d'apports. Un seul essai est autorisé pour tous les exercices du Brevet de Sauvetage en Mer. Seul le qualificatif Excellent donnera lieu à l'obtention de ce dernier.

Nage d'endurance (éventuellement collective) : les chiens et conducteurs embarquent sur les canots qui s'éloignent et stoppent à 50 m environ de la côte. Sur ordre des conducteurs les chiens plongent. Les canots s'éloignent vers le large, les chiens doivent suivre pendant une durée de 45 minutes environ. A la fin du temps prévu l'exercice est terminé soit par un retour à la rive, soit en remontant les chiens à bord. Il est rappelé que le juge a toute autorité pour interrompre la natation d'un chien montrant des signes de fatigue ou essoufflement excessifs. (20 points).

Épreuves de rapports : les chiens effectueront deux épreuves de rapports : la A et une tirée au sort parmi B, C, D ou E. L'épreuve tirée au sort sera la même pour tous les chiens d'une même manifestation. A =   Rapport d'un nageur inanimé (départ canot, rapport au canot) : le chien et le conducteur embarquent sur un canot, un plongeur sur un autre canot. Les deux canots s'éloignent d'au moins 50 m environ et stoppent à une distance de 40 m l'un de l'autre. Le plongeur tombe à l'eau et reste inerte, le canot d'où il est tombé s'éloigne. A l'initiative du chien ou au commandement de son conducteur le chien plonge et se dirige vers le "noyé", lui saisit le bras ou le poignet. Il doit ramener le "noyé" au canot à bord duquel se trouve son conducteur. "Noyé" et chien sont remontés à bord. B = rapport de deux nageurs en difficultés (départ de la rive) : le chien se tient près de son conducteur au bord de l'eau. Deux plongeurs embarquent sur un canot et sont largués à 30 m du rivage et à une distance de 20 m environ l'un de l'autre, l'un des plongeurs est inerte, l'autre se débat et simule l'affolement. A l'initiative du chien ou au commandement du conducteur le chien se dirige vers le nageur qui se débat, celui-ci s'accroche au harnais du chien qui se dirige alors vers le plongeur inerte. Arrivé à sa hauteur le chien lui saisit le bras ou le poignet. Le chien ramène les deux plongeurs à terre. C = rapport d'un planchiste sur sa planche (départ de la rive) : le chien se tient près de son conducteur au bord de l'eau. un planchiste se trouve en difficulté (planche gréée) à 30 m environ du rivage. Sur ordre du conducteur le chien part aussitôt et nage vers le planchiste. ce dernier, sur sa planche à voile, donne l'extrémité d'un cordage au chien qui s'en saisit. Il ramène alors, jusqu'au rivage le planchiste et sa planche à voile. D = rapport d'un bateau à la dérive (départ de la rive) : un canot remorque un autre canot à une distance de 30 m environ du rivage, le second canot est laissé à la dérive, un cordage pendant dans l'eau. Le premier canot revient au rivage, le chien se tient près de son conducteur au bord de l'eau. Sur ordre du conducteur, il doit partir aussitôt et nager, jusqu'au canot. Il doit le contourner jusqu'à ce qu'il trouve le cordage. Il prend alors l'extrémité de la corde dans la gueule et ramène le canot jusqu'au rivage. E =rapport d'un noyé sur un matelas pneumatique (départ de la rive) : un plongeur inanimé est allongé sur un matelas pneumatique, les bras pendants, à environ 30 m du rivage. Il reste parfaitement immobile et ne doit pas appeler le chien, celui-ci se tient près de son conducteur au bord de l'eau. Sur ordre du conducteur, il doit partir aussitôt, nager jusqu'au matelas, prendre dans la gueule un bras du plongeur et ramener la personne et le matelas jusqu'à la rive. Pour tous les exercices de rapport à terre il est toléré que le chien lâche dès qu'il a pied. (20 points pour l'épreuve obligatoire A et 20 points pour celle tirée au sort).